Niger; Arlit: Vue aÈrienne d'ensemble de la mine d'uranium de Tamgak exploitÈe par Orano (ex Areva) © DR/SP/Andia.fr

Le gouvernement nigérien a officiellement retiré à Orano, entreprise française anciennement connue sous le nom d’Areva, le permis d’exploiter le gisement d’uranium de Imouraren, situé au nord du pays. Ce site est considéré comme l’un des plus grands gisements d’uranium au monde.

Selon l’Agence nigérienne de presse (ANP), le ministre des Mines, le Colonel de police Abarchi Ousmane, a informé le directeur général d’Imouraren SA que le terrain couvert par le « Permis Imouraren » retournait au domaine public, libéré de tout droit en résultant. Orano a confirmé avoir pris acte de cette décision, diffusée tant par l’ANP que par l’Agence française de presse (AFP).

Orano, bien qu’ouverte aux discussions avec les autorités nigériennes, a prévenu qu’elle se réserve le droit de contester cette décision devant les instances judiciaires nationales ou internationales.

Cette décision intervient après plusieurs avertissements du ministère nigérien des Mines. Le 11 juin 2024, les autorités avaient informé Orano que le permis serait retiré si l’entreprise ne commençait pas des travaux d’exploitation dans un délai de trois mois, suite à un premier avertissement datant de février. Orano avait proposé un plan d’intervention, jugé insuffisant par le Niger.

Orano exploite des gisements d’uranium au Niger depuis plus de 50 ans, avec son site d’exploitation dans la région d’Arlit toujours en activité. Environ un quart de l’approvisionnement en uranium naturel des centrales nucléaires européennes en 2022 provenait du Niger, faisant de ce pays le deuxième fournisseur mondial derrière le Kazakhstan et devant le Canada, selon l’AFP.

Les autorités nigériennes ont exprimé leur mécontentement à l’égard de l’exploitation des mines du pays depuis le mandat du président Tandja, soulignant régulièrement leur insatisfaction quant aux bénéfices tirés de cette exploitation.

By Ib_Z

Articles du même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *