Une opération de saisie majeure a été réalisée par les services des douanes du bureau de Dakola, situé près de la frontière avec le Ghana, dans la région du Centre-Sud du Burkina Faso. Le 11 mai 2024, les douaniers ont intercepté vingt véhicules transportant un total de 1040 tonnes de riz, jugé impropre à la consommation. Cette saisie, évaluée à 322 233 840 francs CFA, a été possible grâce à un contrôle documentaire rigoureux et un examen physique des chargements.

L’Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’environnement, de l’alimentation, du travail et des produits de santé (ANSSEAT) a confirmé l’inaptitude de ce riz à la consommation après une analyse de laboratoire. La visite de terrain effectuée par le Directeur Général des Douanes, Adama ILBOUDO, en compagnie du Haut Commissaire de la province du NAHOURI, Monsieur Auguste KINDA, ainsi que des représentants de la ligue des consommateurs, a permis de constater l’ampleur de cette saisie.

Monsieur ILBOUDO a salué le professionnalisme et la vigilance de Madame la Directrice Régionale des douanes de la région du Centre-Sud, ainsi que de son personnel au bureau de Dakola. Il a également remercié les partenaires de la plateforme de dédouanement pour leur soutien constant dans les missions des douanes. Il a exhorté la population à rester vigilante et à signaler tout cas suspect aux services des douanes, en soulignant l’importance de leur rôle dans la protection de la société contre les produits prohibés.

Des mesures ont été prises pour l’enlèvement et la destruction des tonnes de riz saisies. Cette opération marque une étape importante dans la préservation de la santé publique, évitant que des dizaines de milliers de familles burkinabè ne soient exposées aux effets nocifs de ce riz avarié.

By Ib_Z

Articles du même genre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *